Arts et sciences au diapason de la supraconductivité

Arts et sciences au diapason de la supraconductivité

Supra100L’Université de Genève (UNIGE) et le Pôle de recherche national MaNEP ouvrent demain pour le grand public le deuxième volet des festivités liées au centenaire de la découverte de la supraconductivité par une série d’événements unissant la physique, les arts plastiques et les arts de la scène.
A Uni Mail, l’exposition Supra100 met en résonance les explications scientifiques de ce phénomène et une œuvre originale du sculpteur Etienne Krähenbühl détournant à son profit les lois de la supraconductivité. Dans le cadre du Festival de la Bâtie, la compagnie Exos met en scène son «Levitarium Museum» emmenant les spectateurs dans une performance liant théâtre, danse et arts du cirque sur le chemin du secret perdu de la lévitation.
Enfin, la conférence de Koichi Kitazawa, président de l’Agence japonaise pour la science et la technologie, marquera le 20 septembre le point d’orgue des festivités, ponctuées par plusieurs occasions de rencontre entre artistes, scientifiques et grand public.

Réalisation : Sur Mesure concept